Paris : 01 75 93 56 52 | Nice : 04 92 90 05 59 | du Lundi au Samedi de 9h à 19h | Contact on vous rappelle

 

La location meublée non professionnelle est un pur investissement immobilier : vous achetez pour louer, et uniquement pour louer. En contrepartie, vous profitez d’un régime fiscal avantageux : vos charges diminuent et les loyers perçus sont nets d’impôts. Découvrez tout sur ce statut destiné aux particuliers.

Un marché en très forte croissance du fait du déficit de logements étudiants et l’augmentation du tourisme en France et du nombre de séniors

 

 

Un investissement sécurisé par un bail commercial avec le gestionnaire

 

Fort d’une expérience de plus de 15 ans, nous sommes à même à sélectionner pour vous les meilleurs et les plus sérieux

Investir dans l’immobilier tout en vous assurant un complément de revenu, l’idée vous tente ? La location meublée est un dispositif très pratique qui permet de réduire une grande partie de vos charges. Ce cadre fiscal privilégié concerne les professionnels qui ont fait de la location leur métier, mais s’adresse aussi à tous les particuliers ! On parle d’investissement LMNP ou « location meublée non professionnelle ».

 

 

Un investissement net d’impôts

 

Investir en LMNP consiste à adopter un statut de propriétaire bien particulier. La loi vous propose d’amortir l’intégralité de votre investissement sur 30 ans.

Grâce à l’amortissement du prix de revient de l’immobilier HT et sur le mobilier, les revenus LMNP sont défiscalisés. On parle de « rente non fiscalisée » : vous ne payez aucun impôt sur les loyers que vous percevez.

Deux solutions s’offrent à vous pour calculer votre imposition :

  • Le régime forfaitaire (ou micro-BIC) : seule la moitié de vos recettes est imposable (vous profitez d’un abattement de 50 % sur le reste). Il est impossible de créer un déficit dans cette situation et les charges ne sont pas déductibles.
  • Le régime réel : vous pouvez déduire vos frais et vos charges sur les recettes que vous gagnez. Il peut s’agir des frais de gestion et de syndic, d’intérêts d’emprunt, de réparations courantes ou encore de travaux d’entretien. Vous êtes autorisé à pratiquer l’amortissement, c’est-à-dire déduire une partie du prix de vos loyers au moment de leur déclaration.

Attention ! Si les recettes annuelles de votre activité de location dépassent 32 100 € par an, vous dépendez obligatoirement du régime réel. La durée de l’amortissement varie selon la nature du bien : 20 à 50 ans pour les murs, 5 à 7 ans pour les meubles. La valeur du terrain ne peut pas être amortie.

Le propriétaire peut récupérer la TVA sur son investissement d’un bien neuf : vous profitez donc d’une réduction supplémentaire de 20 %.

Toutes vos recettes sont imposées dans la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC), et non pas des revenus fonciers. Autrement dit, aux yeux de la loi, le propriétaire-bailleur est considéré comme un entrepreneur.

 

 

Quelles conditions pour investir en LMNP ?

 

Votre bien immobilier doit être suffisamment équipé pour qu’un locataire puisse y dormir et y vivre convenablement, en apportant seulement ses effets personnels.

Si vous êtes propriétaire et n’êtes pas inscrit au Registre du Commerce et des Sociétés, vous pouvez mettre en location :

  • Une partie de votre résidence principale,
  • Une résidence saisonnière,
  • Un gîte rural,
  • Une chambre d’hôte.

Vous pouvez aussi louer des logements situés dans des résidences étudiantes, d’affaires ou de tourisme, proposant des services à leurs locataires. Une seule condition : vos revenus annuels locatifs doivent être inférieurs à 23 000 €. Les recettes dégagées de la location ne doivent pas non plus dépasser 50 % de vos revenus à l’année.

  Si vous ne respectez pas ces conditions, vous devenez un loueur professionnel.

À partir de quel moment une location est-elle considérée comme « meublée » ?

Depuis le 1er septembre 2015, un décret précise la liste complète du mobilier qu’une location meublée doit présenter.

Une literie avec couette et couverture,

Les fenêtres des chambres à coucher doivent pouvoir être occultées,

Une cuisine équipée de plaques de cuisson, d’un four (ou d’un micro-ondes) et d’un réfrigérateur présentant un compartiment de congélation,

La location doit fournir la vaisselle nécessaire à la prise de repas, ainsi que des ustensiles de cuisine,

Des tables et des sièges,

> Des étagères et meubles de rangement,

> Des luminaires bien répartis dans chaque pièce,

De l’équipement pour assurer l’entretien ménager (en fonction des caractéristiques du logement).

Soyez de bonne foi ! Le statut de « meublé » de votre location peut être contesté si vous choisissez des meubles de mauvaise de qualité, en trop petit nombre ou des équipements défectueux.

Les avantages de la location non professionnelle

 

L’investissement LMNP permet de profiter des bénéfices de la location d’un logement ou d’une résidence de services, tout en s’évitant une charge administrative importante, ou un trop grand effort de trésorerie. La gestion de votre bien est simplifiée et accompagnée par l’administration fiscale.

Le dispositif concerne tous les particuliers qui souhaitent investir peu à peu dans la pierre, sans brusquer leur compte en banque, ou leurs habitudes administratives.

Vous vous créez un patrimoine immobilier, dont le prix d’achat sera amorti par les recettes de location. Enfin, les loyers que vous touchez constituent un important complément de revenu chaque mois… Pourquoi s’en priver ?

 

Besoin de conseils pour votre investissement immobilier ? Investir sur Mesure vous aide à trouver la résidence parfaite pour une location meublée non professionnelle. Nous vous accompagnons dans tous vos projets et identifions la formule la mieux adaptée à votre situation et vos besoins.

N’hésitez pas à faire appel à nos experts !